In the Network: Media Co-op Dominion   Locals: HalifaxMontrealTorontoVancouver

Support the VMC, donate today!

2010 Olympics

Notifications du groupe

This group offers an RSS feed. Or subscribe to these personalized, sitewide feeds:
Advertisement

Traduction française de textes de Pink Resistance

autres conséquences des OlympInc

by Pink Resistance 2010 Olympics


Also posted by vanrad:

 

LES PRÉ-OLYMPIQUES ENGENDRENT DES COUPURES DANS LES SERVICES POUR LE VIH ET LE SIDA CE QUI EST POUR PLUSIEURS LE CERCLE DE LA MORT 

Les Pré-Olympiques engendrent des coupures sur les services du VIH et du SIDA ainsi que sur les soins de santé pendant que nos gouvernements se donnent des augmentations de salaires. Pendant que les riches bénéficient de leur fête, la vie des gens paie le prix.

Le 1er décembre (Journée Mondiale du SIDA) les néo-libéraux ont éradiqué le financement aux organismes de services pour le VIH et le SIDA. Deux autres coupures sont prévues en 2010 après les Jeux Olympiques. Selon les plus récentes statistiques, ce sont les hommes gays qui sont les plus risqués de contracter le VIH dans toute la province. La plupart des organismes affectés par ces coupures ne sont pas proprement financés en premier lieu.

Le mercredi 15 juillet 2009 Kevin Falcon, ministre du Service de la Santé, a dit à CTV que : «La province ne versera plus d’argent même si les coût continuent de monter». Par contre, ce même gouvernement n’a aucun problème de débloquer les fonds pour couvrir les surplus de dépenses de VANOC. Falcon a dit aux journalistes à Victoria que les gestionnaires de l’administration de la santé se sont engagés à équilibrer leur budget cette année. «Ceci, je crois, est une chose très positive, » dit Falcon. «Ce n’est pas facile pour eux, mais ils reconnaissent que recevoir une augmentation de budget de 20-pour-cent pendant une période de trois ans est pas mal bon étant donné la situation économique dans laquelle la province et le pays se trouve.» Ce n’est pas la faute à l’économie, c’est leur manque de cœur. Le gouvernement Provincial et Fédéral sont entrain de dépenser des milliards de dollars sur les Olympiques. Pendant que nous sommes dans un déficit de 360 millions dans la province, nos gouvernements sont tout à fait enthousiastes d’avancer l’argent pour les Olympiques gourmandes. Ceci fait juste montrer au monde que la vie des gens est moins importante. «Ces coupures vont mettre plus de tensions dans notre système de santé et vont laisser la province plus à risque pour un pourcentage plus haut d’infections.» Selon le PDG du Community Based Research Centre de Vancouver, Rick Marchand, le désintérêt du gouvernement fédéral dans la question de la prévention du VIH pour les hommes gays ne relève que de préjugés. «Nous entendons des exemples de ça à travers le pays, » il dit. «Il y a certainement une attitude homo-négative. Le VIH/SIDA devrait être une question bipartisane, ça devrait être supporté par tous les partis politiques. Particulièrement, en ce qui concerne la prévention.»

«Mais vraiment nous voyons l’histoire se répéter encore et encore, l’incompétence de ce gouvernement conservateur dans la question de la santé publique. C’est difficile de comprendre pourquoi ils ciblent les hommes gays.» La présence du premier ministre Gordon Campbell à la Marche Annuel du SIDA à Vancouver (Vancouver Annual AIDS Walk) ne sera pas tolérée. Il ne se présente pas à la parade de la fierté gay (PRIDE), mais se présente à l’événement de la Marche pour le SIDA (AIDS Walk) où les membres de notre communauté sont entrain de mourir, ou sont morts de cette maladie, comme si ces coupures ne vont pas faire augmenter ces faits exponentiellement. Nous demandons que toutes les coupures engendrées par les pré-olympiques sur les services pour le VIH et le SIDA et sur les services de santé soient révoquées et que le financement soit restauré. Le coût du loyer est monté en flèche depuis que nous avons les Olympiques, donc il y a un besoin d’avoir des logements à prix modiques pour les personnes vivant avec le VIH et le SIDA. Comment une personne avec le VIH et le SIDA peut maintenir sa santé avec l’augmentation du coût d’hébergement, aggravé par la HST? Nous demandons aussi qu’aucun activiste anti-olympique pour les droits humains soit identifié pour son statut séropositif, ce qui a eu lieu durant le pic du sommet. Arrêtez de jouer avec nos vies!

Rapporté  par Pink Resistance.

Nous sommes une organisation queer Anti-Capitaliste.

pinkresistance@gmail.com 

La répression Anti-Gay de la Chine

Olympiques de Beijings

14 avril, 2008 PAR Doug Ireland Source : Gay City News  
Doug Ireland's ZSpace Page  
Join ZSpace La vague de répression et d’intimidation des activistes pour les droits humains et des rebelles en Chine avant les Olympiques de Beijing a aussi ciblé les homosexuels, selon l’activiste le plus connu de Chine luttant pour la cause des gais et du SIDA. Dans un courriel, Dr. Wan Yanhai a reporté que le mois de mars a été témoin de plusieurs descentes de police dans les lieux de rencontres des personnes homosexuelles à Beijing et à Shanghai et il dit que l’évidence d’une nouvelle répression pré-olympique sur les personnes homosexuelles est si répandue qu’il est clair que ça été organisé « au niveau national. » Wan n’est pas n’importe qui. Ancien fonctionnaire du Ministère de la Santé Publique de Chine, il a été renvoyé en 1994 pour sa participation dans les campagnes d’informations et de préventions du SIDA et pour son support à l’égalité totale des droits des personnes homosexuelles.

Après avoir été renvoyé du ministère, Wan a fondé le Projet d’Action de Lutte au SIDA Aizhixing (les caractères chinois pour «Aizhixing» représentent l’amour, le savoir et l’action et est un jeu de mots avec le caractère chinois SIDA). L’Association travaille aussi pour la liberté d’expression sur Internet et est active en faveur des droits des personnes LGBT.

Hu Jia, l’ancien directeur exécutif d’Aizhixing et un proche collaborateur de Wan de longue date, très connu aussi comme activiste pour les droits humains ; a été envoyé en prison pour trois ans et demi le 3 avril pour «incitation à la subversion» à cause des articles en lignes qu’il a écrit et des entrevues données aux presses étrangères. En 2002, Wan a été kidnappé par les autorités et ensuite arrêté pour avoir diffusé un rapport interne gouvernemental sur le scandale de la contamination du sang en Chine ; dans lequel il est estimé que des millions de personnes ont été infectés par le VIH par transfusions dans 23 des 30 provinces de la Chine.

Wan a été  libéré après un mois de prison à la suite d’une campagne mondiale pour sa libération qui a eu beaucoup de publicité.

En 2006, Wan a été  de nouveau arrêté pour avoir accusé le gouvernement chinois de «s’endormir» face à la crise de prolifération de la crise du SIDA. Une conférence internationale sur le SIDA qu’il a organisé en Chine, à l’époque, a été annulée sous l’ordre du gouvernement. L’activisme de Wan sur la cause du SIDA et des droits humains a été reconnu par un prix de Human Rights Watch.

Dans son courriel à  propos de la nouvelle répression anti-gai, Wan détaille plusieurs des descentes de polices. Elles ont commencé le 9 mars quand la police a envahi Destination, le club gai le plus populaire de Beijing. La police a prétendu que le club était «surpeuplé» et a ordonné sa fermeture, il est resté fermé pour plusieurs jours.

Selon un étranger bien informé résidant à Beijing qui a parlé au téléphone au journaliste sous condition d’anonymat : «avant de procéder aux interrogatoires musclés avec les clients chinois de Destination, la police a évacué toutes les personnes non-asiatiques du club pour empêcher tous diplomates ou étrangers de témoigner de la manière que la police mène leur enquête. » Le 17 mars, la police et des officiers armés du Bureau de la Sécurité Publique qui sont en charge d’organiser les Olympiques pour le gouvernement, sont descendus au Parc Dongdan dans le District Est de Beijing, un endroit pour les personnes homosexuelle bien connu pour les rencontres et pour flirter. Selon Wan, la police a arrêté toutes les personnes homosexuelles qu’elle a trouvé dans le parc et les a emmené au commissariat de police à cet endroit. «La police a demandé à toutes les 40 personnes arrêtées de montrer leur cartes d’identité et les détails ont été vérifiés sur l’ordinateur,» écrit Wan. «La police a demandé à tout le monde d’écrire leur nom sur un papier blanc et de tenir ce papier en-dessous de leur poitrine pour être photographié. Certaines personnes ont refusé de se faire photographier et ont été relâchées sans être photographié. D’autres, pour avoir refusé de se faire photographier et parce que leur détails n’ont pas été trouvés dans les enregistrements informatiques, ont été amenés à une autre station de police pour un plus ample interrogatoire.

«Un bénévole homosexuel de l’institut d’Aizhixing a été amené à la station de police parce que la police a dit que son nom ne pouvait pas être trouvé dans les enregistrements informatiques, il a été relâché après l’apparition de l’avocat d’Aizhixing à la station de police. Lors de la saisis des individus, la police déclarait qu’une personne avait été tuée à l’intérieur du parc la journée précédente et que tout le monde devait coopérer dans l’investigation. Mais après avoir été emmenés à la station de police, les individus n’ont eu aucunes questions reliées à l’affaire criminelle.» continue d’écrire Wan, «Les jours suivants, plusieurs personnes dans le parc ont été sollicitées pour montrer leurs cartes d’identité. Tous les soirs après 7h, une voiture de police patrouillait dans le parc pour inspecter les environs. Pour une petite imprudence, les gens se faisaient emmener par la police. Plus tard dans la soirée, la police vidait le parc.

Dans l’après-midi du 22 mars, deux jeunes gens ont été emmenés par des officiers de police dès qu’ils avaient mis les pieds dans le parc.»

«Le 20 mars, une descente similaire a eu lieu contre Oasis, le bain public gai le plus populaire à Beijing. » Il y avait, selon Wan, « Plus de 70 personnes, incluant tous les membres du personnel et les clients, qui ont été emmenés. Après plus de 30 heures, au petit matin du 22 mars, les clients ont été relâchés. Mais les membres du personnel ont été maintenus en détention. Au petit matin du 21 mars, la police a visité un autre bain public Oasis près du pont Dongsishitiao et a emmené tous les membres du personnel, mais pas les clients. À ce point, ces deux bains publics ont été fermés. Il a été rapporté que, en même temps, dans une autre partie de la ville, un autre bain public gai a aussi été fermé. »

De surcroît, les propriétaires du site internet gai Beijing Tongzhi ont dénoncé sur leur site les arrestations de masse des travailleurs du sexe homosexuels qui ont été identifiés par leurs publicités sur internet. (Le mot « tongzhi, » qui signifie au niveau littéraire « camarades, » a été largement adopté par la communauté homosexuelle chinoise pour se référer à elles-mêmes.) Il est déclaré sur le site internet, « Ces jours-ci, Beijing est entrain de nettoyer la ville et de procéder à une répression sur les travailleurs du sexe. Jusqu’à présent, la police a détenu plus de 80 travailleurs du sexe. Ce site internet n’accueille pas les gens avec de mauvaises intentions et espère que tout le monde puisse travailler ensemble pour lutter contre les comportements illégaux. Merci pour votre coopération! » Wan n’est pas la seule personne en Chine à dénoncer les répressions contre les personnes homosexuelles.

Le site internet de Langue Anglaise basé à Shanghai, Le Shanghai-ist, a déclaré que « les descentes au club Destination à Beijing ont eu lieu dans la même soirée que la descente contre PinkHome à Shanhai, où un certain nombre de personnes homosexuelles ont été arrêtées. De telles mesures répressives prises si rapidement dans une si courte période de temps à des endroits fréquentés par les personnes homosexuelles n’ont jamais été vues en Chine et justifie notre peur. » Le nombre de clubs, bars et bains publics pour les personnes homosexuelles a augmenté dans les dernières années depuis la modification des statuts juridiques concernant l’homosexualité.

En 1997, le terme « criminel » a été supprimé du Code Pénal contre les personnes homosexuelles arrêtés pour « sollicitation, » accusation portée à cette époque contre les personnes homosexuelles que la police soupçonnait de flirtage. Les actes homosexuels ont aussi été dépénalisés et en avril 2007 l’homosexualité a été supprimée de la liste officielle chinoise des maladies mentales.

Contacté par ce journaliste, un étranger résidant à Beijing qui a parlé  a plusieurs personnes homosexuelles chinoises a dit au téléphone, « Les autorités ont commencé ce dit nettoyage pour signaler aux personnes homosexuelles chinoises qu’elles sont mieux d’être vraiment discrètes et invisibles durant les Jeux Olympiques de Beijing.

Le gouvernement est vraiment méfiant de quiconque ou de quoique ce soit considéré anormal ou hors des normes officielles de bonne conduite. De plus, les autorités veulent chasser de Beijing tous les individus qui n’ont pas le passeport international requis pour y résider, ce qui est souvent le cas chez les personnes homosexuelles désirant se perdre dans la masse de la population des grandes villes. Ces dernières seraient plus tolérantes que les provinces et les régions rurales où les persécutions officielles sur les personnes homosexuelles peuvent être très graves. 

«De surcroît, selon cette source, la corruption a pu aussi jouer un rôle dans la répression sur les établissements commerciaux gais. » De nouveaux commandants ont récemment été nommés pour chaque district de police de Beijing et certains soupçonnent que les descentes dans les clubs et les bains publiques sont une façon de dire aux propriétaires que les nouveaux commandants s’attendent à recevoir les pots de vin habituels si ces commerces veulent pouvoir continuer leur activités sans être dérangés, harcelés ou fermés, » affirme cette source.  

Le courriel de Wan a également signalé l’intimidation d’un certain nombre de personnes chinoises homosexuelles activistes, incluant plusieurs lesbiennes. Elles ont été harcelées le 21 mars, le jour après l’exposition, par le Chinese advocacy group Common Language, de 10 000 signatures sur une bannière-pétition supportant le droit au mariage de même sexe. Les activistes gais et lesbiennes ont été visités à leur domicile par la police, tout comme leurs propriétaires et les employeurs qui ont été interrogés sur les activités pro-LGBT. 

Un autre activiste homosexuel a eu son permis de résidence remis en cause par la police. Entre-temps, à Londres, Peter Tatchell, l’activiste homosexuel le plus connu en Grande-Bretagne, a été arrêté le 6 avril après avoir embusqué la Flamme Olympique lors de son relai à travers la capitale britannique. 

Tatchell, en tête du groupe gai de la Grande-Bretagne agit-prop OutRage!, a été violemment plaqué et amené de force au sol par la police quand il a sauté en face de l’autobus qui transportait la Flamme Olympique à l’extérieur du magasin à grande surface, Selfridge. 

Tatchell criait «Libérez Hu Jia! Libérez le Tibet!» en bloquant l’autobus. Des images vidéos de la manifestation de Tatchell et de son arrestation ont été montrées à la télévision dans les nouvelles du monde entier. Après avoir été questionné par la police, il a été relâché sans charges. 

Plus tard, Tatchell fait l’éloge de Hu Jia pour avoir «exposé le gouvernement Chinois de cacher le fait d’utiliser du sang contaminé par le VIH, pour son manque de soutient et de soins pour les personnes vivant avec le VIH et il a mis en cause les préjugés sociaux et la discrimination faite sur les personnes atteintes du virus. Hu Jia est un personnage sincèrement héroïque qui a démontré une immense sagesse, détermination et bravoure.

Il a continué sa campagne même s’il savait qu’il risquait de se faire arrêter, torturer et emprisonner. En prison, Hu Jia est susceptible de se faire maltraiter, de se faire refuser les traitements médicaux pour son infection d’hépatite B et de se faire affamer en ne recevant pas de nourriture adéquate. » 

À San Francisco, la seule ville Américaine visitée par la Flamme Olympique en route vers Beijing, un groupe d’activistes homosexuels ont rejoint, la fin de semaine passée, une manifestation pro-Tibet et ont également exigé la libération de Hu Jia. 

Bishop Desmond Tutu, Sud Africain détendeur du Lauréat du prix Nobel de la Paix, a reçu à San Francisco, le 8 avril, un prix de la Commission Internationale des Droits Humains des Gais et Lesbiennes (IGLHRC) pour son travail sur les droits au nom des lesbiennes et gais, a utilisé cette occasion pour inviter les dirigeants du monde de boycotter la cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques de Beijing.

Tutu a complimenté la bonne volonté des gens dans le monde entier de protester contre la répression que la Chine fait sur le Tibet et sur son propre territoire. «Des fois, nous pensons qu’il y a beaucoup d’indifférence, » dit Tutu au magazine Times de Los Angeles à l’événement IGLHRC, «mais je suis moi-même très ravi que les gens se soucient autant qu’ils l’ont montré qu’ils le sont. »

Le site internet du Aizhixing Action Project est http://www.aizhi.org/en/

Le site interne du Shanghai-ist est : http://shanghaiist.com/

Doug Ireland peut être rejoint à travers son blog, DIRELAND, au http://direland.typepad.com/ 

http://www.zmag.org/znet/viewArticle/17152

 

Catch the news as it breaks: follow the VMC on Twitter.
Join the Vancouver Media Co-op today. Click here to learn about the benefits of membership.

Commentaires

answer this post

This is known that cash can make us disembarrass. But what to do when someone does not have cash? The only one way is to receive the personal loans and secured loan.

Connexion utilisateur

Advertisement